Search

L’ombre se débat en vain face à la montée de la lumière : la confrontation symbolique entre Raphaël Enthoven et Etienne Chouard

Des dizaines de milliers de personnes ont déjà regardé ou écouté cette confrontation sur Sud Radio, entre le très populaire professeur d’économie Étienne Chouard et le philosophe Raphaël Enthoven. Plus aucun média classique n’ose inviter le redoutable gentil qu’est Etienne Chouard, qui dit ses quatre vérités à un système à bout de souffle. Alors pour nous faire croire que la censure n’existe pas en France, et qu’il y a toujours un débat démocratique même avec les intouchables qui osent déroger à la pensée unique, Sud Radio, un média de seconde classe mais néanmoins courageux, a décidé de porter cette confrontation sur la place publique. Au delà du non débat que porte cette confrontation, ce qui m’intéresse ici c’est la confrontation symbolique entre l’ombre et la lumière, représentées par nos deux protagonistes. L’ombre se débat lamentablement face à la puissante et irrépressible montée de la lumière…

Vous qui lisez ce site, vous savez que je ne suis pas là pour faire de la politique ou pour prendre parti pour une droite, une gauche, un milieu, bref des acteurs d’une anti vie politique qui sont tous, de près et de loin, sous contrôle et qui font partie de ce que l’on nomme une opposition contrôlée. Je suis venu écouter cette confrontation en pensant écouter un débat contradictoire instructif et éclairant, connaissant la qualité des interventions d’Étienne Chouard. Je découvrais sans a priori le personnage de Raphaël Enthoven, en me disant, qu’il serait intéressant d’entendre ses arguments face au discours d’Etienne Chouard qui, pour une personne éveillée, est quasiment inattaquable. Et c’est bien la raison pour laquelle, faute de pouvoir s’attaquer au message, qu’il convenait de s’attaquer encore une fois au messager.

A propos, je ne vous ai toujours pas dit qui représente l’ombre et qui représente la lumière ? Et si ce manichéisme vous semble exagéré ou bien directement inspiré de la tenue vestimentaire de nos deux protagonistes, l’un vêtu de noir, l’autre vêtu de blanc, je vous invite, si vous ne l’avez pas encore fait à écouter un peu de ce faux débat pour ressentir l’énergie de l’un et de l’autre, l’intention de l’un et de l’autre…

Quand le présentateur, quasi absent de ce débat, invite nos deux représentants à se présenter, Raphaël Enthoven attaque, pique, tacle dès les premières paroles alors qu’Étienne Chouard exprime sa gratitude envers son interlocuteur et entre tout de suite dans le vif du sujet sans chercher aucunement à se mettre en avant ou même écorcher son interlocuteur. Étienne Chouard émane le calme, la certitude, la gentillesse alors que Raphaël, tel un taurillon énervé, ne cesse de gesticuler et d’interrompre son interlocuteur. Pourquoi ? Raphaël Enthoven apparait dès les premiers échanges comme un brouilleur, dont les arguments sonnent à nos oreilles comme des sophismes, pour ne pas dire de la masturbation intellectuelle. Raphaël Enthoven émane un mal-être puissant, qui contraste avec le calme de son interlocuteur, et tente de dissimuler son trouble dans une logorrhée écœurante. Je ne pensais pas qu’une personne que l’on nomme philosophe puisse a ce point être vide de substance et ainsi vendue à une entreprise de l’ombre.

Raphaël Enthoven, que j’ignorais totalement avant de découvrir cet entretien, m’est apparu soudainement comme étant là, non pas pour éclairer nos points de vue et réaliser un débat instructif avec son homologue, mais pour brouiller systématiquement le discours d’Etienne Chouard et fatiguer l’auditeur pour lui suggérer d’aller voir ailleurs. Sa lettre de mission apparait au grand jour, et si vous regardez quelques uns des milliers de commentaires sous la vidéo Youtube, vous vous rendrez compte que personne n’est dupe et que l’enfummage de l’un n’a fait que renforcer la crédibilité et l’authenticité de l’autre.

Cette rencontre est emblématique de ce qui se passe en ce moment derrière le rideau de la réalité. L’oligarchie en place, avec le soutien des forces sombres est débordée et déstabilisée par cette violente montée de conscience. Les vieux stratagèmes ne marchent plus. Vous pouvez nous envoyer tout vos plus brillants émissaires et embrouilleurs de première catégorie, notre conscience n’est plus dupe, et l’empereur est nu ! Nous voyons la lumière émaner d’un personnage vrai, authentique, un homme qui a parcouru un chemin considérable pour faire émerger certaines vérités, notamment sur le caractère non démocratique de notre système, et sur ses mensonges tout azimuts.

Ce qui étonne néanmoins, c’est cette candeur du personnage d’Étienne Chouard. Pas à un seul instant il ne semble soupçonner que son interlocuteur est là pour le décrédibiliser et brouiller son message. Cette bonté candide du personnage de Chouard me rappelle cette naïveté du guerrier de lumière, qui ne sait pas user de ses armes et de sa puissance, car celle-ci lui a été trop longtemps confisqué par le système, ou par une fausse constitution, comme le dirait lui-même Étienne Chouard. A-t-il réellement conscience de l’ombre et de son jeu machiavélique ? Mais ce qu’il me reste de ce débat c’est l’observation de cette détresse de l’ombre qui gesticule pour tenter de continuer à tromper, mentir, duper, diriger. Ce qu’il me reste également c’est ce sentiment de notre puissance retrouvée, qu’aucun oligarque ou aucun démon, ne pourra désormais nous confisquer.

Étienne chouard a vaincu son adversaire par sa seule présence. Il l’a vaincu sans combattre, immobile. Il a terrassé le petit Minotaure simplement en étant lui-même, authentique et vrai, dans la pureté de ses intentions.

Allez Etienne Chouard, allez les gilets jaunes, et toi Raphaël, malheureux esclave d’un système matriciel qui touche à ses dernières secondes, si tu ne veux pas aller griller au soleil central galactique, je te conseille de rechercher un peu la lumière et de laisser choir ton masque de faux philosophe !

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.