Search

Pédocriminalité et programmation mentale, divulgation courageuse de la sœur de Mariah Carey

Le journal britannique «The Sun» a récemment publié un article révélant l’enfance traumatique de Alison Carey, 56 ans, impliquée dès l’âge de 6 ans dans des abus rituels sataniques. Alison est la grande sœur de la superstar Mariah Carey, une des plus populaires esclaves de l’industrie du divertissement. Depuis quelques jours, les médias commerciaux font leurs choux gras sur la pseudo-révélation du trouble bipolaire dont souffrirait la star ; mais se font beaucoup plus discrets sur les révélations, on ne peut plus dérangeantes pour le système médiatique, qu’a pu faire sa sœur Alison…

Alison Carey s’est battue contre les addictions à la drogue depuis l’âge de 20 ans et a contracté le HIV. Depuis deux ans, elle suit un traitement à la méthadone.

Même si Alison n’a pas souvenir d’avoir vu sa sœur Mariah subir les rituels, elle craint fortement qu’elle ait été aussi victime après que son frère Morgan ait également affirmé avoir subi ces horreurs.

Témoignage vidéo

The Sun rapporte d’autres déclarations d’Alison :

«Un membre de ma proche famille me réveillait juste avant 2 h du matin et m’emmenait dans un vieux hall ressemblant à une salle de château. C’était à quelques pas de l’église où nous allions à Huntington, New York. (…) L’endroit est toujours là, je pourrais vous montrer exactement où il se trouve.

Les cérémonies ou les rituels se déroulaient toujours entre 2 heures du matin et 4 heures du matin. Ce n’était pas toutes les semaines autant que je m’en souvienne, juste à certaines dates précises. Tout le monde portait de longues robes noires à capuchon, en marchant en rang deux par deux. Au début des rituels, ils chantaient dans une autre langue – je pense que c’était du latin.

Je n’ai jamais compris ce qu’il se passait, je me souviens qu’il y avait une sorte de table ou d’autel, ils chantaient, tout le monde se mettait en cercle. Il y avait environ 20 personnes, y compris des enfants. C’est alors que de terribles choses arrivaient, des choses qu’un enfant de devrait jamais voir. J’ai été abusée sexuellement là-bas. Ils me disaient que si je ne faisais pas ce qu’ils m’ordonnaient, ils feraient du mal à Mariah.

Je pense que j’avais environ 6 ans lorsque j’y suis allée pour la première fois et cela a duré pendant quelques années. Je ne les ai jamais entendu prononcer le mot « satan » mais c’était extrêmement mauvais, tellement malsain. Je suis sûre que c’était des adorateurs de Satan. C’était terrifiant et cela m’a marqué à vie. Je ne me souviens pas avoir vu Mariah parce qu’elle était plus jeune que moi, mais ça ne veut pas dire qu’elle n’était pas là… c’est impossible à dire.»

Ces déclarations publiques d’Alison Carey pourraient confirmer que la superstar Mariah Carey est, comme supposé depuis des années, une esclave MK-Monarch, candidate de « premier choix » à la programmation et à l’exploitation sexuelle, car issue d’une famille pratiquant les abus rituels traumatiques et donc psychiquement fractionnée depuis son plus jeune âge. Son récent coming-out à propos de sa bipolarité indique qu’elle souffre donc d’un trouble de la personnalité. Le trouble bipolaire étant un diagnostic pouvant cacher un trouble dissociatif de l’identité. Dans l’entretien vidéo, Alison dit bien que Mariah est manipulée et qu’elle rejette certains souvenirs comme ne s’étant jamais passés, qu’elle refuse donc d’affronter certaines mémoires.

Sur la photo : Mariah Carey avec son frère Morgan, qui a confirmé avoir lui aussi participé aux rituels occultes.

Note de l’éditeur : le papillon monarque, symbole de l’album Butterfly de Mariah Carey (voir image en tête d’article) est aussi et surtout le symbole du programme MK Ultra de programmation mentale. Ce seul symbole et son utilisation est suffisamment éloquent à l’égard de ce que Mariah Carey elle-même a du subir !

L’actrice Amanda Bynes, tout comme Britney Spears, a été diagnostiquée avec un trouble bipolaire. Les diagnostics officiels de trouble dissociatif de l’identité sont rares, surtout chez les V.I.P… En effet, le T.D.I. sur lequel repose la programmation MK n’est pas censé être détecté ni même censé exister. Si un trouble de la personnalité commence à émerger et à entraîner des dégâts, il sera plutôt diagnostiqué comme trouble « borderline » (personnalité limite), trouble narcissique, le trouble bipolaire étant le diagnostic le plus classique chez les célébrités dont voici quelques exemples : Catherine Zeta-Jones, Jim Carrey, Tim Burton, Chris Brown, Axl Rose, DMX, Francis Ford Coppola, Linda Hamilton, Mel Gibson, Sinead O’Connor, Georges Michael, Brooke Shields, Carrie Fisher, Hugh Laurie, Maurice Benard, Jean Claude Van Damme, Ben Stiller, Owen Wilson, Winona Ryder, Rosie O’Donnell, Patty Duke… et bien d’autres encore… Source : MK

Sourcehttp://mk-polis2.eklablog.com/la-soeur-de-mariah-carey-balance-sur-le-pedo-satanisme-intrafamilial-a-a143608040

Related posts

2 thoughts on “Pédocriminalité et programmation mentale, divulgation courageuse de la sœur de Mariah Carey

  1. Danick MetaLuna

    Merci à toi Hervé de faire tourner un article de MK Polis, site français sur le contrôle mentale bien trop méconnu à mon humble avis… ;)

    1. Merci Danick. Exoportail à fait de même et cela s’est vu sur le compteur de vue !
      https://exoportail.com/la-soeur-de-mariah-carey-expose-un-reseau-pedo-satanique-dont-sa-famille-est-membre/
      Le réseau est à la tache ! ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.