Search

Restaurer les mystères d’Isis

Les Mystères d’Isis sont les vestiges des Mystères de la Déesse Originale, qui ont été apportés en Atlantide par la Race Centrale, il y a plusieurs centaines de milliers d’années.

Ces mystères ont été pratiqués sans interruption pendant d’innombrables millénaires à la surface de la planète, dans les temples sacrés dédiés à la Déesse. Le contact direct avec la présence de la Déesse, l’archétype pur du Divin Féminin, provenant directement de la Source, était le fondement de la stabilité et de l’harmonie de la société.

Après le début des interférences par les forces obscures et surtout après l’invasion des Archontes, il y a 26,000 ans, cette connexion parfaite avec l’aspect féminin de la Source a été interrompue.

Astara était un Être du système stellaire de Sirius, qui a eu la tâche de préserver la présence de la Déesse à la surface de la planète, durant le dernier cycle de 26,000 ans.

Elle était connue sous le nom d’Aset chez les Égyptiens, Isis chez les Grec et c’est le nom qui est le plus utilisé aujourd’hui.

Les Écoles égyptiennes de Mystères ont essayé de préserver l’héritage des écoles de mystères Atlantes aussi pur que possible. Les mystères d’Isis, tels qu’ils ont été enseignés dans les écoles de Mystères égyptiennes et plus tard gréco-romaines, incluaient ce qui suit :
– L’existence d’un pur plan divin de création, d’Amour et de Lumière, où aucune obscurité ne peut exister, et des techniques pour accéder à ce plan dans votre conscience.

– L’immortalité de l’âme et la voie pour devenir cette âme.

– Le protocole pour éviter les Archontes et atteindre les royaumes de la Lumière après la mort.

– Le protocole pour incarner la présence de la Déesse et devenir une incarnation vivante de cette présence, dans toutes les actions quotidiennes.

– Les Mystères du royaume souterrain.

– Les Mystères de l’Union Sacrée (hiérogamie, réf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hi%C3%A9rogamie).

Les Mystères n’étaient enseignés qu’aux initiés, tandis que les autres adoraient Isis comme une divinité personnifiée, une protectrice qui peut aider dans les moments difficiles :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Isis#Myst.C3.A8res_d.27Isis

Dans le monde antique, il y a deux millénaires, le culte d’Isis était la religion la plus populaire et la plus répandue à travers la Méditerranée :

http://www.ancient-origins.net/ancient-places-europe/isis-egyptian-goddess-who-spread-her-wings-across-europe-006377?nopaging=1

En raison de son immense impact sur la dissolution du Voile à cette époque, les Archontes ont conçu un plan pour détourner le christianisme en évolution, le transformer en un culte de programmation de l’esprit, supprimer tout culte de la Déesse et faire respecter le symbole de Nicée :

http://www.oneworldofnations.com/2015/03/the-council-of-nicea-council-that.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Symbole_de_Nic%C3%A9e

Les Mystères d’Isis ont dû devenir sub rosa (secrets). Les alchimistes rosicruciens ont essayé de les ranimer plus de 1,000 ans plus tard, mais leur véritable retour n’est venu qu’au 18e siècle, lorsque le comte de Saint-Germain a initié Cagliostro et lui a donné la tâche de répandre ces Mystères à travers l’Europe.

Cagliostro a initié de nombreuses femmes de la haute société française, selon les instructions de Saint Germain, pour réformer et éclairer la société de l’intérieur. Ces femmes transmettaient des messages codés avec langage gestuel, comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes (portez attention aux mudras des mains)

http://madameisistoilette.blogspot.si/2013_12_01_archive.html

La princesse de Lamballe était alors la grande prêtresse d’Isis, initiée par Cagliostro et en contact fréquent avec Saint-Germain.

Mozart était un disciple de Cagliostro et il a répandu les mystères d’Isis par sa musique, particulièrement par son opéra célèbre, la Flûte Enchantée.

http://www.occult-mysteries.org/symbolism.html

Christian Jacq a écrit une série de livres sur Mozart et sur sa connexion avec les Mystères d’Isis, ce qui est plus près de la vérité qu’on ne pourrait le penser :

https://www.amazon.com/Son-Enlightenment-Mozart-Christian-Jacq/dp/0743295218

(*Note de Michelle : en voulant inclure un lien francophone, j’ai vu que cet auteur a écrit plusieurs livres sur Mozart. Vous pouvez explorer ses oeuvres en écrivant Christian Jacq – Mozart dans votre moteur de recherche, ou aller sur le site de l’auteur : http://christianjacq.fr/ )

Maintenant il est temps de raviver à nouveau les Mystères d’Isis.

Vous pouvez le faire en écoutant de la musique :

https://mihaildoman.com/

En nourrissant votre énergie sexuelle :

http://recreatingbalance1.blogspot.si/2015/06/language-of-love-meditation.html

En vous connectant à l’art ancien sur la Déesse :

http://mini-girlz.tumblr.com/

En vous connectant aux rythmes naturels du temps, en utilisant un calendrier de 13 lunes.

http://mikephilbin.blogspot.si/2017/01/free-planet-timings-of-new-millennium.html

Et en vous préparant à l’Événement en vous reliant à la Déesse Galactique :

https://www.youtube.com/watch?v=v7xECRiZGaU&feature=share&list=PL0NrT0O8GyQhF5KeJUf0VmT-gSdY9mHKX&index=4

Victoire de la Lumière !

Source française : http://lasphrebleue.blogspot.com/2017/01/cobra-29-janvier-2017.html

Source première : http://2012portal.blogspot.com/2017/01/mysteries-of-isis.html

Related posts

One thought on “Restaurer les mystères d’Isis

  1. Thierry Poget

    Bonjour,

    Intéressant article, surtout en ce qui concerne l’héirogamie qui était dit-on, une pratique transmise par les prêtresses Amazones qui vivaient à Babylone il y aurait ce n’est pas impossible, environ 50’000 ans.

    Ces pratiques étaient le tumo en couple qui est une pratique encore vivante de nos jours, mais tenues secrète et très difficile à obtenir malheureusement et qui amène à notre capacité de produire notre corps d’arc-en-ciel, soit notre corps se dissout en lumière d’arc-en-ciel et ne reste que nos ongles et nos cheveux, et peut-être divers matériaux chirurgicaux comme des prothèses.

    Par contre cette pratique s’est transformée depuis que les hommes, les mâles, ont évincé la déesse pour des cultes où c’est le mâle qui l’a remplace (tous les systèmes patriarcaux).

    Cette pratique qui est transmise uniquement dans le bouddhisme tibétain, se nomme Thögyal et est en fait divisé en plusieurs capacités dont les deux les plus connues sont le corps d’arc-en -ciel et le corps grand transfert qui est encore plus difficile à obtenir et dont il n’est mentionné que deux Maîtres l’ayant réalisé, soit Padmasambava et Vimalamitra et peut-être un certain Jésus Christ, qui selon une source de la tradition Bön, Jésus ne serait rien de moins qu’un bodhisattva réincarné, un tulku qui entre 12 et 30 ans, dont les écritures mentionnent que Jésus était parti dans le désert, en fait serait parti près de l’actuel Lamayuru dans le Kashmir Indien dans un monastère Bön afin d’y être initié et où il aurait développé l’ensemble de ces capacités lui ayant permis la réalisation de ses miracles.

    Le corps grand transfert permet à notre corps physique d’être quasiment immortel et aurait la capacité de devenir invisible aux yeux des autres à notre convenance. Puis également de nous présenter aux autres sous formes d’un corps de lumière, comme ce fut le cas pour Jésus qui rencontra sur la route Marie-Madeleine trois jours après sa mise au tombeau.

    Avec le corps grand transfert l’on possède la capacité de nous rendre à n’importe quel endroit dans l’instant et ainsi explorer l’ensemble du cosmos et au-delà.

    Quant au corps d’arc-en-ciel, il nous place dans l’insurpassable et incommensurable éveil où ayant acquit notre libération, il nous est possible de choisir notre lieu de renaissance pour le bien des êtres.

    Bien à vous.

    Thierry Poget

    PS: Autrement je trouve un peu court ce qui est proposé comme pratique(s) pour le culte de la déesse que je trouve personnellement un peu désoeuvré.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.