Search

Démonstration simple et brillante de l’énergie Plasma à l’attention de tous les sceptiques de l’énergie libre, de Keshe, etc.

Lorsque l’on parle de la Technologie Plasma (cf tout le travail de la fondation Keshe sur le sujet), le mot ‘‘énergie’’ revient souvent pour évoquer l’effet de tel ou tel objet technologique à plasma sur la matière.
Pour les personnes qui « sentent » l’énergie, l’acceptation du concept est aisé, pour les autres, ce mot fourre-tout et abstrait ne leur évoque pas grand chose.

Je souhaiterais partager ici avec vous une expérience très simple permettant de matérialiser ce concept d’énergie plasma.

J’ai  trouvé un moyen à la fois très simple et esthétique (avis subjectif de passionné) de montrer aux gens que des bobines de cuivre, nano-revêtues ou non, selon les principes définis par Keshe et sa fondation (nous reviendrons en détail sur ces questions plus tard), dégageaient de l’énergie sans aucune connexion à un réseau ou équipement électrique !  Et cette énergie a bel et bien un impact tangible sur la matière et sur le vivant (il est aussi question d’outils de santé dans la Technologie Plasma).

Pour montrer le phénomène du «rayonnement» de l’énergie plasmique sur la matière, j’ai utilisé le procédé de congélation de l’eau du robinet dans des récipients avec des bobines de cuivre à l’intérieur. « Le rayonnement » me demanderez-vous ? C’est comme le son dégagé par une enceinte : plus vous mettez le volume fort, plus vous l’entendez loin, « elle porte loin, elle rayonne ».

Pour l’eau du robinet, on admet qu’elle peut avoir le goût de chlore, être calcaire, avoir de la chimie indésirable etc… mais surtout, quand elle est congelée, elle ne fait apparaitre aucun signe particulier si ce n’est l’absence de clarté. Sans intervention, l’eau congelée donne une géométrie d’apparence informe et trouble. Mais si l’on intervient, si on la dynamise ou si on la filtre etc… cela peut changer du tout au tout. Nous allons voir cela.

Soit dit en passant, une autre controverse dans le petit monde de la Technologie Plasma c’est : « Tu l’as enroulée dans quel sens ta bobine de cuivre !?  Dans le sens horaire ou antihoraire ? Parce que ça change tout ! Soit on est dans le sens de l’expansion, dit Magnétique, soit de contraction, centripète, dit Gravitationnel ».

Pour les bobines j’ai donc décidé de comparer l’effet de deux « stylos plasma »  sur de l’eau du robinet d’un petit bled breton nommé Pont Pol, et je l’ai mis au congélateur +/- 12h (une nuit) pour congeler la matière et fixer les effets de cette fameuse énergie plasmique.

Au fait, un stylo plasma c’est quoi ? C’est une ou plusieurs bobines, imbriquées les unes dans les autres avec une tige centrale. On considère que cela dirige le flux d’énergie plasmique vers le bout du stylo comme un vortex ou un laser.

Ici j’ai fait simple et rapide lors d’un stage que j’animais, les stylos ne sont pas nano-revêtus, c’est à dire qu’ils n’ont pas encore reçus de traitement, chimique pour les uns, ou alchimique pour les autres, pour les rendre supraconducteurs.

Nano-revêtu = nano-coaté (anglicisme) = recouvert de graphène, un carbone très fin, très souple et très conducteur…

J’ai donc mis dans un congélateur, trois contenants différents, avec la même eau bretonne de Pont Pol, avec deux stylos différents dans deux contenants et le troisième contenant étant un simple verre d’eau témoin pour montrer la différence entre les trois types de congélation.

Et voici le résultat !

Ci-dessus : de gauche à droite, le verre, l’eau de la bobine en sens « horaire », l’eau de la bobine antihoraire (dévisser).

Sur les images, le verre d’eau a reçu exactement la même eau de robinet que les deux autres bacs, mais ne présente aucun signe particulier de structure tandis que l’eau des deux stylos présente une structuration particulière autour de l’embout. Le stylo avec le scotch vert jaune est en sens anti horaire : c’est-à-dire fait avec une visseuse tournée dans le sens « je dévisse », l’autre est fait dans l’autre sens « horaire ».

Verre témoin sans bobine :

Effet de la bobine horaire :

Effet de la bobine anti-horaire :

Alors qu’en pensez-vous ? Le but n’est évidemment pas ici de vous embobiner ( :-D ) ou de vous impressionner mais seulement de vous sensibiliser. Tout le monde peut reproduire aisément cette expérience ! Nous avons ici une manifestation remarquable de l’énergie plasmique sur la matière !

Et bien quand on fait du GaNS (Gas at Nano Solid State, nous reviendrons sur ce concept dans d’autres articles) ou que l’on soigne à l’aide d’un outil de soin plasmique, cela agit de façon similaire ! Ce qui compte ce sont les champs d’énergie qui se dégagent des objets plasmiques. C’est ce qui permet de fabriquer du GaNS ou de soigner sans contact physique.

Je vous laisse contempler le résultat de l’expérience sur cette énergie plasmique qui est en passe de transformer le monde. Nous reviendrons plus en détail sur les différents concepts abordés dans d’autres articles.

A bientôt pour un nouvel enseignement !

Alban Orin


Notes de l’éditeur : Alban Orin fabrique et diffuse des objets sur la Technologie Plasma. Il organise également des stages pour les personnes désireuses de découvrir ce nouvel univers.

Si vous souhaitez le contacter directement : alban.orin “at” gmail.com
Son site Internet : http://www.technologie-plasma.fr/

Prochain stage exceptionnel organisé à Avioth, proche de la frontière Belge du 13 au 16 Juin. C’est un stage complet intégrant générateur Magrav et GaNS.


Liens connexes

http://www.technologie-plasma.fr/

http://www.keshefoundation.org/

http://fondationkeshe.blogspot.fr/

La technologie divulguée par Keshe est au service de la transformation planétaire mais aussi et surtout de votre transformation !

Convergences idéologiques de Snowden, Assange, Fulford, Goode, Keshe, Cobra, Wilcock, Icke etc. Et vous doutez encore ?

Related posts

4 thoughts on “Démonstration simple et brillante de l’énergie Plasma à l’attention de tous les sceptiques de l’énergie libre, de Keshe, etc.

  1. ANDRE

    Faudrait que je congelé de l’eau dynamisé MARCEL VIOLET pour voir le résultat. Cette eau à la capacité d’allumé un tournevis électricien testeur de phase. Bon je n”ai plus de congélateur mais je vais trouvé un voisin.

  2. franck

    le vrai controle serait de faire une congelation avec la meme bobine non nano-revetue, pas uniquement sans bobine, car la forme peut influencer grandement la congelation de l’eau. De plus il faut reproduire ceci un grand nombre de fois. Enfin l’explication de l’action ne peut etre discriminee avec celle par exemple de nos attentes de resultats positifs ou negatifs sur l’experience (action de la pensee sur la matiere).

    1. Bonjour Franck, excellent, merci pour ta remarque,
      j’en prends bonne note pour cet expérience et les suivantes.
      j’aimerais au moins refaire le test avec deux bobines identiques, c’est intéressant. Même si je doute pouvoir reproduire le test suffisamment de fois pour qu’il soit vraiment contrôlé. (Combien de fois serait-ce nécessaire avec la même bobine ?)

Laisser un commentaire