Search

Bill Gates admet que 700 000 personnes pourraient être blessées ou tuées par ses vaccins contre les coronavirus

« Dans son empressement à développer un, deux, voire sept vaccins différents pour le coronavirus de Wuhan (COVID-19), le magnat milliardaire du logiciel Bill Gates a ouvertement admis que plus de 700 000 personnes pourraient être blessées ou mourir à cause de ces piqûres.

Ces derniers jours, le cofondateur de Microsoft et éminent eugéniste s’est peut-être exprimé plus ouvertement que jamais sur son désir de vacciner le monde entier, en l’occurrence dès que possible, contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19). Et la réalité est que beaucoup plus de personnes mourront à cause du vaccin que du virus lui-même.

S’exprimant lors d’un récent segment sur CNBC, M. Gates a admis que pour que les vaccins « fonctionnent » pour les groupes les plus vulnérables, ils doivent être surchargés, dans un sens. Et cette surcharge signifie que certaines personnes vont être blessées ou tuées à cause de cela.

« Nous avons clairement besoin d’un vaccin qui fonctionne dans la tranche d’âge supérieure, car ce sont eux qui sont les plus exposés à ce risque », a déclaré M. Gates à propos de ses projets de vaccination contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19).

« Et vous faites en sorte de l’amplifier pour qu’il fonctionne chez les personnes âgées et que pourtant vous n’ayez pas d’effets secondaires, si on a un effet secondaire sur 10.000, cela signifie que 700.000 personnes vont en souffrir.

Bill Gates affirme également que les vaccins contre la grippe ne sont pas efficaces pour les personnes âgées

Au cours de cette même interview, M. Gates a admis une chose dont nous avons également fait état : que les vaccins contre la grippe sont pratiquement inutiles chez les personnes âgées.

Bien que les personnes âgées supposées à haut risque soient poussées à se faire vacciner chaque année contre la grippe, M. Gates a avoué que ce rituel annuel ne les protège pas contre la grippe.

« L’efficacité des vaccins chez les personnes âgées est toujours un énorme défi », a déclaré M. Gates. « Il s’avère que le vaccin contre la grippe n’est pas si efficace chez les personnes âgées ».

« Et cette décision réelle de, ok, allons donner ce vaccin au monde entier, les gouvernements devront être impliqués parce qu’il y aura un certain risque et une indemnisation nécessaire ».

Dans sa propre analyse, Martin Armstrong, d’Armstrong Economics, a analysé les données et a constaté que le nombre de décès dans le monde attribués au coronavirus de Wuhan (COVID-19) est faible comparé au nombre de personnes qui seront blessées ou tuées par les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19), selon l’aveu même de M. Gates.

Alors que le nombre de décès associés au coronavirus de Wuhan (COVID-19) dans le monde est actuellement d’environ un quart de million, le pourcentage de personnes qui pourraient potentiellement mourir à cause d’un vaccin contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) financé par Gates est environ trois fois plus élevé.

Cela suggère que la société ferait mieux de dire à M. Gates de prendre la route et de laisser le coronavirus de Wuhan (COVID-19) suivre son cours – avec une nutrition adéquate, bien sûr.

Des expériences de vaccination comme celles que M. Gates préconise pour le coronavirus de Wuhan (COVID-19) ont d’ailleurs déjà été tentées. Dans les années 70, les États-Unis ont mis au point un vaccin contre la « grippe porcine » qui a été administré à quelque 45 millions de personnes en dix semaines.

Cet effort de vaccination a toutefois été interrompu après qu’il a été découvert qu’aucun cas de grippe porcine n’avait été détecté en dehors de la base militaire d’où il était censé provenir. Entre-temps, une personne vaccinée sur 100 000 a fini par souffrir d’effets secondaires, dont le syndrome de Guillain-Barré, et 53 autres sont décédées.

En raison des horreurs causées par cette campagne de vaccination, Guillain-Barré est censé être surveillé à chaque saison de la grippe pour s’assurer que la sécurité des vaccins antigrippaux respecte certains seuils de sécurité.

« L’effet secondaire de la trahison est l’empoisonnement au plomb ou la brûlure de la corde, mais généralement pas les deux », a plaisanté un commentateur de la Big League Politics en référence à Bill Gates.

Jean-Baptiste a ouvert la voie à Jésus », a écrit un autre. « Bill Gates ouvre la voie à l’Antéchrist. »

Source: NaturalNews.com, le 17 mai 2020

Traduction Olivier Demeulenaere

Source de la traduction : https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/05/19/bill-gates-700-000-blessees-tuees-vaccins-coronavirus/

La vidéo de la déclaration de Bill Gates :

 

Related posts

One thought on “Bill Gates admet que 700 000 personnes pourraient être blessées ou tuées par ses vaccins contre les coronavirus

  1. Thierry Poget

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte FB :

    Voilà la raison pour laquelle Bill Gates ne souhaite pas ce vacciner avec ses produits et cherche à imposer à l’Afrique et au monde la vaccination obligatoire pour tous, avec ses produits..!

    Comment ce fait-il que cet être inhumain soit toujours en vie, ainsi que tous ceux qui l’appuie, y compris les Soros, Rockfeller et les Rothschild..!?

Merci pour votre commentaire éclairé !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.