Search

La raison profonde qui conduit l’UE à vouloir museler les médias russes !

Je me doute bien qu’après ce cours article, on va me taxer de pro-Russe, pro-Poutine voir même Euro sceptique, mais peu importe l’étiquette, dans le nouveau monde, l’essentiel c’est la reconquête de la vérité. Force est de constater que nous nous trouvons face à une situation stupéfiante où l’UE tente de museler les médias russes ou pro-russes sous couvert de défense des intérêts de l’Europe et en réalisant elle-même une propagande russophobe inédite autour du Terrorisme et de l’État Islamique. Et pourtant les Russes aussi aiment leurs enfants…

Je reprends le fil d’info du parlement Européen :

La pression en matière de propagande subie par l’UE de la part de la Russie et des groupes terroristes islamistes est grandissante, avertissent les députés dans une résolution votée mercredi. La désinformation cherche à dénaturer la vérité, à inciter à la peur, à provoquer le doute et à diviser l’Union. Pour contrer les campagnes anti-UE, les députés suggèrent de renforcer la petite équipe de “communication stratégique” de l’UE et d’investir davantage dans la sensibilisation et l’éducation.

Un plus grand investissement dans les médias en ligne et locaux, le journalisme d’investigation et la maîtrise de l’information sont également des pistes suggérées par les députés.

La France et l’UE ne sont elles pas les garantes de la défenses des valeurs telles que la liberté d’expression ? Étrange vous ne trouvez-pas ? Tout ceci a un arrière goût désagréable de Guerre froide sous fond de tirs croisés de propagande. L’histoire se répète mais jamais exactement de la même façon ! Pour ma part, au delà de la propagande française et européenne anti russe (désolé c’est le terme) autour du conflit Syrien, je voudrais vous proposer un décodage plus subtile et… plus juste à mon sens. Pardonnez-moi d’avoir un point de vue original par rapport aux médias dominants et aux arguments géostratégiques ambiants. Une fois de plus il faut monter d’un étage pour voir et comprendre ce qu’il y a derrière.

Un clef majeure est qu’en réalité la Russie joue un rôle de trouble-fête au sein de notre cabale planétaire en voulant réaliser de la divulgation sur un certain nombre de sujets. La Russie pourrait bien être le wikileaks de demain, en réalité ils font déjà ce travail dans leurs médias, au compte goutte pour le moment, mais quand l’information vient d’un média officiel et parfaitement bien informé, on ne peut plus se contenter de discréditer le journaliste, il faut attaquer l’institution, pointer du doigt la nation !

Vous êtes sous les feux croisés d’une guerre de l’information sans en avoir vraiment conscience, je le dis et je le répète, c’est d’ailleurs plus qu’une guerre de l’information, c’est une guerre de conscience, votre éveil aux vérités de ce monde n’est pas souhaité par la caste dirigeante. L’enjeu de cette guerre, pour rester seulement au premier étage explicatif, est la libération de données capitales sur la corruption de l’élite mondiale dans tous les domaines (politique, finance, économie, santé, espace et vie extra-terrestre…). L’enjeu de cette guerre de l’information est bel et bien la DIVULGATION !

La bonne nouvelle, c’est que si ils arrivent à museler les médias dominants, ils ne pourront pas museler Internet. Vous pourrez toujours entendre des voix dissidentes françaises, russes ou d’ailleurs… La mauvaise nouvelle c’est que si vous êtes branché sur les médias dominants uniquement, vous allez continuez à vous faire laver le cerveau. Mais vous qui lisez ces lignes, ce n’est vraisemblablement pas votre cas. Les médias russes dévoilent notamment pas mal d’information sur les évènements du 11 septembre 2001 et cela dérange fortement… Mais pas seulement.

Une nouvelle fois l’enjeu est un enjeu de conscience, dans les deux sens du terme : pourquoi vouloir légaliser le muselage de médias ? Pourquoi vouloir interdire à tout un chacun le droit de penser et de discerner le vrai du faux. Je ne suis pas loin de penser que celui qui brandit le premier l’accusation de propagande est sans doute celui qui a le plus de chose à cacher derrière le fracas assourdissant et quotidien de ses mensonges.

 


Réaction de fr.sputniknews.com

Le Parlement européen adopte une résolution sur la lutte contre les médias russes

Selon les informations préliminaires, la majorité du Parlement européen a approuvé la résolution visant à contrecarrer les médias russes.

Aujourd’hui 23 novembre (2016), le Parlement européen a adopté une résolution prévoyant des mesures destinées à limiter l’activité des médias russes en Europe. Il est connu également que certains passages du documents ont été, quand même, refusés.

691 députés ont pris part au vote. 304 personnes ont voté pour, 179 contre et 208 députés se sont abstenus. L’agence Sputnik a réagi en exhortant l’Onu, l’OSCE et la communauté médiatique internationale à prendre des mesures contre la mise en œuvre de cette résolution. La résolution du Parlement européen visant à contrer les médias russes est une violation manifeste de la liberté des médias et des droits de l’homme, a déclaré mercredi le service de presse de Sputnik. Le document est entre autres destiné à limiter l’activité de l’agence de presse Sputnik et du radiodiffuseur RT en Europe. La rédactrice en chef de Sputnik appelle l’UE à respecter la liberté des médias russes.

 
Tatjana Ždanoka, députée au Parlement européen, a fortement critiqué la décision en qualifiant ce document de manifestation de « la politique de deux poids deux mesures ».
« Nous ne pouvons pas accepter la politique de deux poids deux mesures de l’UE dans les relations avec la Russie. Ce rapport parle de soi-disant propagande russe, mais où est la condamnation de la russophobie et de la propagande anti-russe? », a déploré Mme Ždanoka.

Dans une résolution intitulée « Les communications stratégiques de l’UE en tant qu’instrument pour contrecarrer la propagande des parties tiers », la Russie est accusée d’utiliser les relations bilatérales pour semer la discorde dans la communauté européenne.

En particulier, le document affirme que Moscou fournirait un soutien financier aux partis politiques et aux organisations d’opposition dans les États membres de l’UE. La résolution nomme également les principaux médias qui menacent, selon le Parlement européen, l’UE et ses partenaires de l’Europe de l’Est. Il s’agit de l’agence de presse Sputnik, de la chaîne de télévision RT, de la fondation « Le monde russe » et de l’agence fédérale russe « Rossotroudnitchestvo ». En outre, ce document du Parlement européen contient un certain nombre d’accusations flagrantes sans fondement, notamment la comparaison de l’activité des médias tels que Sputnik avec des actions du groupe terroriste État islamique.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201611231028831256-parlement-euro-medias-russes/

Related posts

5 thoughts on “La raison profonde qui conduit l’UE à vouloir museler les médias russes !

  1. Nicolas Krebs

    « Les médias russes dévoilent notamment pas mal d’information sur les évènements du 11 septembre 2001 »

    Quelles informations ?

    1. Je pourrais vous dire faites vos recherches ! Mais je vous donne un lien néanmoins au risque que vous le condamniez !
      Celui qui cherche trouve !
      Amitié !
      http://www.voltairenet.org/article158074.html

      Les Russes ne croient plus la version bushienne du 11 septembre

  2. Un exemple qui vient pour illustrer mon propos :
    https://francais.rt.com/international/32543-facebook-interdit-rt-poster-contenu-jusqu-au-lendemain-investiture-trump

    Le géant américain Facebook a interdit à RT de poster sur sa plate-forme autre chose que des textes, un service d’exploration de données de Twitter a également refusé à RT d’y accéder sans donner d’explication, suscitant l’incompréhension de RT.

    RT c’est Russia Today !

  3. Autre source : http://www.voltairenet.org/article195296.html

    L’Otan et l’Union européenne derrière le Décodex

    L’état-major militaire de l’Union européenne a dévoilé son rôle dans la création d’un service du quotidien Le Monde visant à décrédibiliser des sites Internet, le Décodex.

    Ce service, techniquement subventionné par Google et Facebook, entend lutter contre l’influence russe supposée en Occident en accusant les sites Internet contestant l’Otan de ne pas être sérieux et de relayer la « propagande » supposée de Moscou.

    Plusieurs médias ont été choisis pour collaborer à ce projet. Ils sont tous français, la racine du mal étant, selon les promoteurs de la campagne, non pas Sputnik et Russia Today, mais le Réseau Voltaire.

  4. Mais aussi : http://www.voltairenet.org/article194324.html

    Ceci est une longue histoire qui s’étend sur quinze ans. L’Otan a d’abord tenté de réduire au silence les citoyens qui cherchaient à connaître la vérité sur les attentats du 11-Septembre. Puis, elle s’en est prise à ceux qui contestaient la version officielle des « printemps arabes » et de la guerre contre la Syrie. De fil en aiguille, elle a attaqué ceux qui dénonçaient le coup d’État en Ukraine. Désormais l’Otan fait accuser par une pseudo-ONG ceux qui ont fait campagne pour Donald Trump d’être des agents russes.

    Lecture très intéressante à lire sur http://www.voltairenet.org/article194324.html

Laisser un commentaire