Search

L’invasion des fruits et légumes est en marche ! Révolution de la société et de l’économie par l’abondance végétale

Vous êtes plus habitués sur ce blog aux visiteurs extra-terrestres ou interdimensionnels qu’aux envahisseurs terrestres et végétalisés… Ce n’est pas non plus de Sylvidres dont je veux vous parler ici, ces créatures végétales imaginaires d’apparences humaines de la série Albator. Je souhaiterais partager avec vous ma vision d’une Terre d’abondance, luxuriante, un paradis Terrestre où il suffit de tendre la main pour calmer sa faim ou apaiser sa soif, un monde où l’argent n’existerait plus, où les hommes, les animaux, les plantes ne seraient plus des marchandises mais des êtres de lumières interconnectés. Car ce monde d’abondance est bel et bien notre futur. Nous avons oublié des choses simples, mais la rêvolution est en marche, et les principaux acteurs de cette révolution ce sont les fruitiers, les plantes légumières, les plantes médicinales… Alors pourquoi et comment faire la révolution par les plantes ? Suivez nous !

Nous sommes fait pour prospérer, mais la matrice d’illusion sur Terre nous a fait oublier cette réalité. L’abondance est dans l’essence même de la nature, les plantes poussent toutes seules, produisent des fruits et des légumes, on peut certes les y aider, les sélectionner, mais le monde post-moderne développe une compréhension nouvelle de la nature avec les notions de permaculture et de moindre ingérence dans les processus vitaux des végétaux. Notre société nous a rendu dépendant d’un système ou tout est monétisé et marchandisé, d’une vision cultural basée sur l’exploitation et la domination de la nature. Imaginez ce que serait le monde si les jardins, les villes, les campagnes étaient recouverts de fruitiers ou de jardins potagers, infiniment plus riches que les hectares de monoculture de blé ou de maïs ? Imaginez une Terre luxuriante avec le minimum d’ingérence, sans intrants chimiques, ou les plantes vivent en équilibre les unes avec les autres. Chaque individu deviendrait un jardinier de bonheur, qui passe le plus clair de son temps à regarder pousser les plantes et à partager ses fruits et légumes !

L’association des incroyables comestibles (Incredible Edibles) est une des manifestations de cette prise de conscience, pour partager avec nous cette vision d’une Terre d’abondance partout gratuite, solidaire, éthique. Une initiative est née également dans le sud de la France autour du concept de l’invasion fruitière et de la révolution de la société et de l’économie par l’abondance végétale, à laquelle j’adhère totalement. Mon propos n’est pas de promouvoir en particulier le végétarisme, même si l’on sait que l’un des maux de notre société occidentale est la prééminence de l’élevage, de la nourriture carnée induisant l’exploitation et la souffrance animale. Mon propos est surtout de faire prendre conscience du fait que nous ne devrions plus fréquenter les grandes surfaces pour remplir notre panier de cerises traitées plusieurs dizaines de fois, par des produits hautement toxiques, par une agriculture intensive et malsaine. Si chaque personne possédant une petit bout de Terre plante des fruits et des légumes, si les terrains communaux et urbains deviennent des lieux de plantations et d’échanges, c’est toute la société qui va en être profondément transformée, croyez moi !

Je parle du cas de la France que je connais bien. Les particuliers, heureux possesseurs d’un petit bout de Terre (qui devrait être, soit dit en passant, à tout le monde dans le respect de certaines règles et notamment dans le respect de l’intimité de chacun), plantent parfois un fruitier, ont parfois un petit carré potager, mais le plus souvent plantent des haies de monoculture, inutiles aux oiseaux et aux micro-mammifères, propagent la pauvreté génétique des plants clonés de jardineries, à travers ce que l’on pourrait appeler le béton vert (du gazon, des thuyas) et tentent de se protéger de la vue des voisins en faisant pousser des haies à croissance rapide, d’une uniformité désolante, appauvrissant le sol et complètement improductives. Nous devons changer de paradigme en passant de la protection, de la peur même, de la pauvreté végétale, à l’abondance, au partage, à la diversité génétique. L’humus et sa compréhension nous libèreront. La sensibilité végétale, l’amour du bourgeon, de la fleur, du fruit original nous libèreront et libèreront l’abondance sur la planète.

Pourquoi nos espaces verts, nos forêts, nos haies bocagères, nos jardins, nos villes sont-ils couverts de variétés uniformes et improductives ? Évidemment il y a du progrès avec les sursauts de conscience en cours (des légumes décoratifs sur les ronds-points, l’interdiction de traitements désherbants ou phytosanitaires par les municipalités, la mise en place de phytoépuration dans les petites communes, les jardins ouvriers, et nouveauté, les permis de végétaliser urbains…) mais la marge d’évolution est encore très grande. N’est-ce pas une façon de développer l’idéologie de l’indigence, de la dépendance économique, et énergétique, alors qu’un fruitier n’a besoin de presque rien pour pousser. En tout cas il n’a pas besoin de vous, de notre pétrole, et de notre prétendue supériorité.

Reprenons possession des variétés anciennes de fruits et de légumes, qui sont le plus souvent des variétés de population (diversité génétique des semis à l’opposé des plantes clonées), ou des variétés adaptées à notre région, notre sol et notre climat, à l’opposée des variétés F1 standardisées, qui nous aliènent et nous rendent dépendant des semenciers et des commerçants. Réapprenons à planter, semer, bouturer, marcotter, greffer… dans les villes (avec par exemple le lancement des permis de végétaliser à Paris) et dans les campagnes, les fruitiers rares ou les trésors oubliés du catalogue de Kokopelli (semences libres de droits) ! Devenons chacun d’entre nous un conservateur botanique, un collectionneur de légumes et essences rares. Partageons cette richesse oubliée qui nous rendra une partie de notre liberté. L’homme moderne, en s’éloignant de la compréhension de la nature et de ses mécanismes à perdu sa liberté et sa source d’abondance, la vraie, pas celle de l’étalage du supermarché !

Ce sujet peut peut-être vous paraître anecdotique mais il ne l’est point. Pourquoi faire la révolution par les plantes ?

  • Pour regagner notre autonomie alimentaire,
  • Pour le bénéfice de notre santé,
  • Pour le bénéfice des écosystèmes,
  • Pour le partage et l’échange gratuit,
  • Pour proposer un travail productif et gratifiant à tous ceux qui le souhaitent,
  • Pour reconstruire notre lien avec la nature,
  • Pour arrêter de s’empoisonner avec des végétaux toxémies de la grande distribution et de l’agro-industrie,
  • Pour réapprendre la diversité et l’amour du végétal. Dans les magasins nous achetons quelques dizaines de produits sans savoir qu’il en existe des milliers, des dizaines de milliers d’une variété infinie,
  • Pour faire revenir la vie et l’humanité dans les villes,
  • Pour arrêter de consommer du pétrole et des intrants chimiques,
  • Pour arrêter de faire souffrir les animaux,
  • Pour l’abondance de la flore et de la faune, nourrir les oiseaux, les mammifères et faire revivre les campagnes,
  • Pour la beauté et la diversité des paysages,
  • Pour retrouver notre émerveillement face à l’abondance naturelle de la vie,

Comprenez bien que réaliser des invasions fruitières et renouer avec la générosité naturelle des plantes est l’une des voies royales de la transformation planétaire, sous tous les continents et sous tous les climats, avec des végétaux adaptés. Bien sûr il y a d’autres clefs, comme les énergies libres, la mise en place de gouvernances réellement démocratiques, la déconstruction du système financier, économique et plus généralement matriciel… Bien sûr il est permis d’espérer des contacts extra-terrestres positifs pour nous sortir de la prison terre et nous amener de nouvelles connaissances et technologies, mais en attendant cela, couvrons la terre d’arbres, arbustes, végétaux qui nourriront gratuitement et sainement les hommes, les animaux, et la terre elle-même, et préparons nous-même notre paradis terrestre de demain !

La révolution par l’abondance végétale est en marche et rien ne pourra l’arrêter !

Amitiés végétales !

 


La révolution par les plantes est en marche !

Voir à ce sujet le film “Demain” !

Je cite http://www.fruitsinvasion.com/ :

L’abondance, la gratuité et la qualité biologique pour tous est possible et nous allons le prouver ensemble. Rejoignez-nous pour des plantations massives et participatives d’arbres fruitiers dans toutes les villes et villages de France !

http://lesincroyablescomestibles.fr/

Charte Fondamentale IC

https://fr.wikipedia.org/wiki/Permaculture

https://kokopelli-semences.fr/articles/john_jeavons

http://positivr.fr/permis-vegetaliser-paris-afp-video/

http://www.paris.fr/permisdevegetaliser

Vous rappelez-vous des permis de végétaliser accordés par la ville de Paris ? On vous en avait parlé ici au mois d’octobre dernier. L’idée ? Offrir à tous les Parisiens le droit d’utiliser les espaces publics pour y faire pousser toutes sortes de fruits, de fleurs et de légumes bio. Eh bien, bonne nouvelle, ce nouveau concept démarre très, très fort !

2 500 personnes auraient déjà adressé une demande de permis à la mairie et, parmi elles, 1 500 auraient déjà obtenu satisfaction. Des particuliers mais aussi des associations et des commerçants qui se prennent au jeu de la main verte, de la convivialité et de la reconquête de l’espace public par les citoyens. Principale condition : ne pas utiliser de pesticides !

Le succès est tel que L’Agence France Presse a consacré un reportage à cet engouement grandissant. Regardez : ces rues et ces trottoirs transformés en potagers, ça fait envie !

http://www.geo.fr/reportages/planter-des-poireaux-sur-les-trottoirs-parisiens-c-est-possible-172180


https://twitter.com/RevolVibratoire

https://www.facebook.com/revolutionvibratoire/

Related posts

Laisser un commentaire