Search

Le triptyque du discernement à l’attention du chercheur de vérité : intuition, connaissances et analyse !

Je rédige rapidement ce petit article suite à une question qui m’a été posée en privé. Merci à Valentin de m’inspirer ce petit article qui est en réalité d’une grande importance. La question est “comment être sûr que son discernement est le bon et comment le travailler ?”. En effet nous évoluons dans une confusion permanente entre mensonges et vérités, aussi bien sur le plan physique (informations dans les médias de masse et sur internet, livres, témoignages…), que sur les plans plus subtiles (canalisations, mauvaises connexions, parasitage mentale et astral…). Cette confusion est voulue par le système matriciel, pour freiner la progression des consciences et l’émergence de la vérité, qui entraine mécaniquement l’évolution et la libération planétaire.

Je définirais le discernement comme une combinaison de trois éléments fondamentaux : le triptyque intuition, connaissances et analyse. Pour une personne ascensionnée ou infiniment plus évoluée que nous ne le sommes sur la planète prison (exemple du Christ ou de Bouddha…) ce que je dis là perd évidemment de son sens. Quand une entité possède une connexion pleine et entière à la source, il n’est nul besoin de passer par la recherche de connaissances ou par l’analyse, l’accès à la vérité est direct. Mais je pense que le lecteur de cet article n’est pas dans ce cas…

Un travail énergétique constant va nous permettre de garder et d’entretenir la qualité de la connexion que nous avons avec notre Moi supérieur et avec la Source ou autres entités lumineuses (anges, extra-terrestres positifs, guides spirituels désincarnés…), notamment au delà du voile, actuellement mis en place autour de la planète. Si nous n’entretenons pas cette vibration en cherchant la connexion la plus haute possible, nous risquons de dériver et de nous retrouver connectés à des sources grises, des entités troubles ou malveillantes, voire même nuisibles qui pourrons nous communiquer de fausses intuitions et nous égarer dans de faux problèmes et de faux concepts (par exemple portails organiques, ou recherche incessante de la flamme jumelle qui sont des sujets qui circulent beaucoup dans la sphère spirituelle…). C’est aussi ce travail énergétique qui va travailler ce que l’on appellerait  l’intelligence de cœur. C’est ce qui va nous empêcher de nous dessécher, si nous nous contentons d’amasser des connaissances et de les analyser sans prendre la hauteur nécessaire et sans garder active la lumière du cœur. Par ailleurs, seul le travail énergétique permet de développer le discernement vibratoire, indispensable dans le domaine confus de la spiritualité.

Un travail informationnel constant nous permet de capter une partie du flux d’information qui circule et qui participe ainsi à la montée de conscience. Mais dans ce flux d’informations il y a beaucoup de mauvaises informations, de mensonges, de concepts trompeurs qui sont la pour nous divertir ou pire nous égarer, nous enlever notre efficacité spirituelle et nous dresser les uns contre les autres. On peut faire le choix de se couper de l’information mais alors nous serons en difficulté pour aider les personnes en recherche de vérité qui ont besoin d’argumentation et nous serons nous-même plus facilement sujet au doute face à la difficulté à voir et cumuler des preuves. Par exemple, une personne non connectée à l’actualité alternative aura l’impression que rien ne change alors que bien au contraire, la situation planétaire évolue de façon rapide pour celui qui sait observer correctement et sait se brancher aux bonnes sources d’informations.

Un travail d’analyse et de réflexion est également indispensable pour trier le bon grain de l’ivraie. On pourrait se contenter de prendre une information telle que, la passer au crible de son intuition et la trier comme vraie ou fausse. Mais nous sommes alors sujet à un risque d’erreur important car, ne l’oublions pas, nous sommes dans un environnement confus, avec une connexion partielle à la source et baignés dans un océan de mensonges et d’égrégores toxiques. L’intuition risque fort de se fourvoyer si elle ne s’appuie pas de façon régulière sur une réflexion réelle et sur une analyse sincère (pour mobiliser l’intelligence de cœur). Le travail de réflexion et d’analyse s’appuie aussi sur l’observation attentive (ce qui nous ramène au volet connaissance) et sur l’ouverture de cœur qui nous permet de capter les signaux faibles d’un discours ou d’un témoignage, qui sont alors des déclencheurs pour l’activation de l’intuition.

En résumé, il n’est pas possible de développer dans notre matrice, un discernement suffisant si l’un de ces volets est absent :

  • Sans travail énergétique et donc sans intuition claire, nous sommes vite embarqués dans des méandres inextricables, dans le doute face à toutes les postures d’autorité qui tentent de nous imposer leurs vérités. L’intuition va venir recadrer les choses et c’est la qualité de votre connexion à de hautes vibrations qui donne de la pertinence à votre intuition. Sans travail énergétique nous créons des monstres intellectuels, des personnes qui amassent des quantités énormes d’informations, qui les brassent et nous donnent des philosophes, des scientifiques, des éminences grises, des technocrates… Et c’est le sens profond et oublié de l’aphorisme “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme” ! Pour autant, cela n’empêche pas certains scientifiques ou philosophes d’accéder à des vérités profondes par ce biais de la connaissance et de l’analyse…
  • Sans connaissances et recherches suffisantes, nous ne sommes pas en mesure de faire un travail de réflexion et d’analyse suffisant, il nous manque des données au problème pour pouvoir correctement l’appréhender. On me reproche régulièrement de véhiculer des accusations de pédocriminalité sur des personnes éminentes, des personnes apparemment intouchables, mais si je prends le risque de le faire, c’est que j’ai fait préalablement un travail de recherche, je vais chercher les sources, les témoignages, je m’interroge sur les personnes elles-mêmes source de ces témoignages. La connaissance par l’information est indispensable. La seule intuition est limitée dans son apport d’information et peut être trompeuse tant que nous n’avons pas cette connexion directe, claire et limpide à la connaissance universelle.
  • Sans analyse et réflexion, nous sommes le jouets des désinformateurs, des autorités proclamées, des théories fumeuses, qui sont là pour jeter le discrédit sur les vrais concepts (je pense notamment à cette fameuse théorie de la Terre Plate qui a été créée pour discréditer les théories dites conspirationnistes). La réflexion est l’organe qui va nous permettre de trier les connaissances, en synergie avec l’intuition. Y-a-t-il cohérence ou contradiction, le témoin est-il congruent, les preuves convergent ou divergent ? Et que faire de ce petit détail qui vient casser le tableau ou le discours de cette autorité ? L’analyse et la réflexion doivent se préoccuper des détails apparemment insignifiants et du doute insufflé par votre divine intuition !

En résumé, le discernement pourrait être assimilé à une capacité à la distanciation comme Carl Jung l’a mis en évidence. Le travail spirituel, le non engagement émotionnel, l’étude et la recherche individuelle contribuent à cette capacité à la distanciation. Si vous négligez l’un de ces aspects, votre discernement est susceptible de dériver et de vous amener sur une berge non désirée. Ne donnez pas une confiance excessive à votre intuition, si elle est en contradiction avec les informations que vous recevez et l’analyse que vous en faites. Ne donner pas de crédit excessif à une information si elle est en contradiction avec votre intuition et avec un corpus de connaissances déjà considéré comme vrai par votre intellect. Ne faites pas trop confiance à une analyse et une réflexion brute si cela contredit de solide vérités ou des convictions profondément acquises. Malgré cela, l’erreur reste bien évidemment possible, et il est important de savoir se remettre en question et d’accepter le fait de se tromper, en toute humilité.

En espérant que cela contribue à la montée du discernement ?

Amitié lumineuse !

Related posts

3 thoughts on “Le triptyque du discernement à l’attention du chercheur de vérité : intuition, connaissances et analyse !

  1. Thierry Poget

    Bonjour,

    J’aime la franchise, j’ai commencé à lire mais les concepts avancés et la manière d’introduire et d’aborder sont je trouve un peu embrouillé.

    L’intuition est le média de l’éveil et le mental est le média de l’ignorance.

    Lorsque l’on parle d’espace matriciel et de source, il y a erreur, car l’espace matriciel et la source sont la même chose et en fait nous sommes et nous avons toujours été la source et la source étant éveil, nous avons toujours été éveil.

    L’ignorance est également la source et c’est par l’ignorance que l’on accède à l’éveil.

    Si j’arrivais à faire publier mon manuscrit “Le livre de l’Eveil”, vous comprendrez à quel point la plupart des êtres se trompent sur ce qu’est la matrice et sur la difficulté inexistante de pouvoir s’éveiller très rapidement.

    L’article en cela dit vrai, cela passe par la connaissance qui est à l’opposé de l’ignorance.

    Je pense que là je vous ai déjà mis sur la bonne voie et dans le bon axe.

    Cordialement.

    Thierry Poget

    1. Le mental n’est pas le media de l’ignorance, c’est un pis aller qui nous permet de naviguer dans un monde de brumes. Le mental est un outil provisoire dont nous pourrons nous détacher quand nous nous serons reconnectés à la Source.

      Nous jouons ici encore sur les mots mon cher Thierry. Oui tout est issu de la Source, y compris l’espace Matriciel (que je redéfinis à nouveau comme un environnement artificiel créé pour maintenir des êtres dans l’ignorance et l’esclavage). Si vous persistez à définir la matrice comme le canevas de l’univers alors oui c’est sûr nous ne nous comprendrons jamais (il existe de nombreux mondes libres connectés à la lumière et ils sont d’ailleurs l’immense majorité dans notre galaxie, et ne font donc pas partie de ce que je nomme Matrice, si vous vous référez à la définition).

      Et en effet, même esclave de la Matrice, nous sommes issus de la Source ! C’est d’ailleurs grâce à cette connexion résiduelle que les parasites de la matrice, QUI EUX SONT DÉCONNECTES DE LA SOURCE (c’est le choix qu’ils ont fait), peuvent se nourrir indirectement de l’énergie de la source par la prédation des hommes et autres créatures.

      Vous devez comprendre, en ce qui concerne mes publications, que ce ne sont pas des connaissances théoriques accumulées au contact de livres ou de maîtres. Ce que je partage ici c’est mon expérience directe (et en conscience) de la vie dans la matrice et mon rôle est justement d’essayer d’expliquer cela. C’est évidemment assez compliqué à comprendre quelque soit le référentiel culturel dont nous sommes issus.

  2. Laure

    Oui, alors, je ne comprends pas très bien :-)
    depuis toute petite, je suis mon intuition…les rares décisions que j’ai prise par moi-même m’ont apportées de la désolation.
    Humblement, je trouve que le mental n’a rien à voir avec l’intuition…au contraire :-)
    La question à se poser, je crois, est :
    Quel est mon ressenti ?
    Est ce que cette perspective me rend heureux ?
    Est ce que je me sens portée par le flot de la vie ?
    Ces choses sont faciles à reconnaitre , s’il y a une paix intérieure, tout va bien.
    Si non, il faut juste demander une guidante plus précise à vos guides; Ils sont là pour ça, nous aider, ils n’attendent que notre appel !!
    Vous, le petit personnage, votre mental, votre mental ne sont là que pour vous éloigner de votre route.
    Ayez confiance en vous, Vous êtes votre propre Maitre; Vous êtes un Maitre.
    Bonne soirée, …. je vous aime tendrement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.