Search

Quel rapport entre la démission de Michael Flynn, la disparition d’un journaliste, la Russie et le Decodex du journal Le Monde ?

Quand la presse pointe le doigt sur un fait, l’imbécile regarde le fait en oubliant qui tient le doigt… Révolution Vibratoire redessine pour vous quelques liens invisibles entre les faits, décode l’actualité et vous apporte des informations délibérément masquées pour freiner la divulgation, entraver la vérité, et l’évolution planétaire… Quel sont les liens entre la démission de Michael Flynn, l’ex-conseiller à la sécurité intérieure de Donald Trump, la disparition de Ben Swann, le présentateur TV vedette de la chaîne américaine CBS46, et la guerre informationnelle mise en place par l’OTAN, avec le Décodex et la participation active des médias français ? Tout se tient parfaitement bien, accrochez-vous, le terrier du lapin blanc est abrupt…

Michael Flynn, le conseiller à la sécurité intérieure de Donald Trump, a démissionné — ça n’a pas traîné ― mais son départ suscite des interrogations.

Un extrait du Monde :

Le secrétaire américain à la sécurité nationale démissionnaire était le dirigeant américain le plus favorable à la levée des sanctions imposées à la Russie depuis 2014.

Michael Flynn, « contrairement à beaucoup d’autres Américains haut placés, était ouvert à un dialogue », a réagi Konstantin Kosachev, président de la commission des affaires étrangères au Conseil de la fédération. « Chasser un conseiller sur la sécurité nationale pour des contacts avec l’ambassadeur russe, ce n’est même pas de la paranoïa, c’est pire », a ajouté le sénateur, cité par l’agence Tass, en omettant de préciser que ces contacts avaient eu lieu alors que l’intéressé n’était pas encore en fonctions. « La russophobie a infecté la nouvelle administration de haut en bas », a-t-il ajouté.

Un extrait du huffingtonpost :

Michael Flynn a remis sa démission quand il ne faisait plus aucun doute que le FBI et les médias nationaux s’intéressaient de très près à ses relations étroites ― qu’il semble avoir monnayées ― avec Vladimir Poutine et ses sbires.

Un extrait de Sputnik news :

Michael Flynn affirme qu’il « n’a pas franchi de limites » dans sa conversation avec l’ambassadeur russe et exprime sa préoccupation concernant les fuites régulières d’informations secrètes dans les médias.

Pour l’imbécile qui regarde les faits pointés par la presse, l’affaire est claire. Pour l’homme de vérité, cette affaire interroge. Je vous renvoie à un autre article de notre site sur la réalité de la censure et du discrédit jeté sur les médias russes (l’affaire est plus subtile que ce qu’il n’y parait aux yeux du quidam). Quand l’ennemi est désigné par les grands médias, nous savons que le véritable ennemi se cache ailleurs. Ici l’ennemi désigné est la Russie, avec ces présumés liens occultes qui auraient influencé la présidentielle américaine. Alors oui, la Russie est peut-être bien l’ennemi pour une faction États-unienne, mais pas pour les raisons que vous pensez. La plus grande menace de la Russie n’est pas une politique impérialiste ou une propagande europhobe, non, le plus grand danger de la Russie ce sont ses velléités à vouloir faire de la divulgation sur de nombreux sujets qui dérangent certaines factions américaines, comme le 11 septembre 2001, la Syrie, l’Ukraine, les ovnis ou le Pizzagate.

Et la vérité profonde n’est pas souhaitée dans les médias car elle exposerait trop violemment les élites, et pas seulement américaines. D’ailleurs un certain journaliste vedette de la chaine CBS46, filiale de CBS News à Atlanta, Ben Swann, a disparu des écrans radars depuis qu’il a fait une émission de “fact checking” (vérification des faits) sur l’affaire du Pizzagate (réseau pédophile présumé à Washington). Il brillait par ses exposés en cherchant à révéler des vérités cachées ou à jeter une lumière différente sur l’actualité, sans se soucier de la censure, en vrai journaliste d’investigation indépendant. Il avait un site internet “Truth in Media project” (projet de vérité dans les médias) depuis 2012, mais ce site est devenu inaccessible, ses comptes Twitter, Youtube et Facebook fermés, et toutes les précieuses informations proposées ont donc disparu des yeux des curieux.

Ben Swann’s Truth in Media site down, Twitter, Instagram, FB accounts gone

Alors où est-il ce rapport entre cette mystérieuse disparition et la démission de Michael Flynn ? Qu’est-ce qui est bien pire que de discuter, sans le mandat du président américain, avec l’ambassadeur de Russie aux États-Unis, alors même que l’on est nommé conseiller à la sécurité de Donald Trump ?

Un extrait de BBC news :

Un des aides de Donald Trump a perdu son emploi après avoir propagé une théorie du complot. Michael Flynn junior, 33 ans, a quitté l’équipe de transition du président élu des États-Unis mardi après ses tweets sur la soi-disant histoire de Pizzagate. Son père, Michael Flynn senior, le choix de Trump pour être conseiller de la sécurité nationale des États-Unis, a également partagé ces canulars viraux.

Ceci est beaucoup plus grave ! Et même si le départ de Michael Flynn junior (le fils donc), date de décembre 2016, tout comme la discussion fatale du père avec l’ambassadeur de Russie, il y a fort à parier que la posture du père ait un joué un rôle capital dans les raisons de son départ précipité. En effet, l’affaire du Pizzagate, qui n’est malheureusement pas un canular, car sinon on ne prendrait pas la peine d’éliminer un journaliste de renom pour le faire taire, est bien plus sérieuse que de prétendues accointances avec la Russie. En effet cette affaire du Pizzagate est en passe de faire tomber une grande partie de l’Establishment américain et avec lui, par effet domino, toute une classe de dirigeants pédophiles de par le monde.

http://www.bbc.com/news/world-us-canada-38231532

http://www.infowars.com/hillary-clinton-mike-flynn-targeted-over-exposing-pizzagate/

Comme l’étiquette “fake news” est maintenant régulièrement accolée aux médias russes comme “Russia Today” ou “Sputnik News”, mais aussi à tous les médias alternatifs à la recherche de vérité, n’était-il pas naturel de l’accoler également à Michael Flynn ? Et d’ailleurs ce trait lancé par Hillary Clinton est un aveu, un aveu de stratégie appliquée dans la guerre de l’information en cours. En effet, Hillary Clinton salut le départ de Michael Flynn en lui rappelant qu’il n’est pas de bon ton de propager des “fake news”, surtout quand celles-ci ne le sont pas, et que toutes les personnes qui cherchent à faire la vérité sur cette affaire disparaissent ou sont menacées de mort.

http://www.thewrap.com/hillary-clinton-slices-michael-flynn-with-pizzagate-burn/

Les dispositifs mis en place par l’Europe et l’Otan dans la guerre de l’information, notamment avec le Decodex, qui n’est pas l’initiative du journal Le Monde, visent à faire taire les médias russes et les médias indépendants pour que la grande divulgation n’ait pas lieu. Le Monde est un exécutant, ainsi que toute la presse institutionnelle qui suit, elle est le bras armé de la guerre contre la vérité organisée par l’OTAN et certaines factions.

Maintenant que vous êtes tombés dans le trou du lapin blanc, arriverez-vous à en sortir ?

Amitié lumineuse.


Annexes sur Ben Swann

Son travail de journalisme d’investigation sur la Syrie

Le rôle de la CIA dans l’émergence d’ISIS

“Fact checking” de Ben Swann sur Pizzagate

Qu’est devenu Ben Swann ?

Opinion d’un “conspirationniste” américain

(Vidéo censurée par Internet)

 

CBS46 et son journaliste vedette :

https://twitter.com/CBS46

http://www.cbs46.com/story/29304911/ben-swann

Comptes vierges de Ben Swann recréés :

Ben Swan sur Twitter : https://twitter.com/SwannCBS46

Ben Swan sur Facebook : https://www.facebook.com/swannCBS46/


https://twitter.com/RevolVibratoire

https://www.facebook.com/revolutionvibratoire/

Related posts

2 thoughts on “Quel rapport entre la démission de Michael Flynn, la disparition d’un journaliste, la Russie et le Decodex du journal Le Monde ?

  1. Autre source pour approfondir :
    https://www.intellihub.com/clinton-mike-flynn-was-targeted-by-establishment-for-exposing-pizzagate/

    “Flynn has a long history of directly targeting the so-called “new world order” and is now seeing the repercussions for his work attacking the globalist elite. Even more important, Flynn has shown a key willingness to listen to alternative media voices instead of simply pushing the establishment narrative on each and every issue. Consider this. Michael Flynn’s son has even tried to expose Pizzagate and remains in contact with certain people in the alternative media which is something the CIA is obviously aware of.”

    Ce lien rejoint d’une certaine façon le lien précédent.

Laisser un commentaire